Les futurs navires qui vont révolutionner la navigation

Toujours plus rapide, toujours moins bruyant, de plus en sécurisé et surtout moins polluant, c’est ça l’avenir de la marine et de la navigation.

Des bateaux plus rapides aux designs changés

Tous les professionnels de la fabrication de navires travaillent main dans la main afin d’améliorer les performances des navires. Cela passe par deux étapes essentielles : la motorisation des navires et l’hydrodynamisme des coques. Avec des moteurs de plus en plus puissants, les navires ne cessent d’aller encore plus vite. De plus, allié à une coque bien profilée, les moteurs nouvelle génération et du future vont pouvoir atteindre des vitesses impressionnantes. Dernier point important pour de meilleures performances, le poids. Les prochaines générations de bateaux seront plus légers et consommeront moins d’énergies grâce à de nouvelles matières plus légères et plus résistantes.

Des navires moins polluant et silencieux

Grâce aux nouveaux moteurs et à leur poids en baisse, les prochaines générations de navires seront beaucoup plus respectueuses de l’environnement. En plus de cela, ça permettra de moins consommer de carburant. La pollution passe aussi par une meilleure étanchéité des navires qui peuvent, malgré l’ironie de la chose, être de véritable passoire à déchets chimiques en tous genres : peinture de coque, vernie, hydrocarbure, gaz, égouts… Bref tous ces petits déchets que parsèment les navires derrière eux. Il s’agit donc d’éviter de laisser traîner tous ces déchets ultra polluants.
De plus grâce aux nouveaux moteurs, les bateaux du future seront beaucoup plus silencieux.

La sécurité avant tout

Le Titanic, 1912, ça parait loin. Et pourtant, les naufrages ça existe encore. Preuve est le Costa Concordia dernièrement ou l’Erika il y a quelques années. La mer est toujours aussi violent et reste impardonnable avec la moindre erreur humaine ou technique. Les avancées se font au niveau de la coque et de l’électronique. Des coques toujours plus solides et des outils de mesures encore plus précis pour prévoir les aléas. (tempêtes, vagues, tsunami…)

De nouvelles énergies pour la propulsion

C’est dans les énergies nouvelles que la plus grande avancée sera faite. Panneaux solaires, moteurs au gaz naturel, voiles solaires… Il existe de très nombreuses pistes pas encore explorées qui vont permettre de moins consommer d’énergies polluantes et de très nettement diminuer les émissions de CO2 lorsqu’on naviguera sur la mer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>